La CNFCE présente sa plateforme

La Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprises (CNFCE) http://www.cnfce.org a présenté sa nouvelle plateforme pour assurer le « networking » de ses adhérentes. Au delà de la mise en relation des 600 adhérentes, celle-ci permet une présentation des entreprises, des produits et des services.

She trades et FCEM COMMUNITY

La plateforme a été présentée durant une journée de réseautage qui a aussi permis la présentation de plateformes internationales de plusieurs organisations internationales de femmes cheffes d’entreprises dont la CNFCE est chef de file :

FCEM Community : https://community.fcem.org Mis en ligne par l’organisation mondiale des femmes chefs d’entreprises, celui-ci propose un forum de partages d’expériences et du réseautage entre les femmes cheffes d’entreprises venant de plus de 120 pays.

She trades :  https://www.shetrades.com E-learning de différents thèmes de management et de réseautage au services des femmes entrepreneures. La plateforme est mise en ligne par ITC (International Trade Center).

La journée Résautage de la CNFCE a aussi permis de présenter le programme annuel de la Chambre et de mettre l’accent sur l’importance du « networking ». Au programme, il y a aussi eu une initiation aux bases de la prise d’une parole efficace avec des recommandations pour une présentation efficace qui ont été prodigués par le talentueux Hamza Belloumi.

Pour en savoir plus : Créée en 1990, la CNFCE est un Patronat féminin tunisien qui a l’ambition de contribuer activement et efficacement à la construction de l’économie tunisienne. Construit sur une vision participative, claire et ambitieuse, la CNFCE est fortement engagée sur les axes suivants :

  • VALORISER l’excellence de la femme entrepreneur
  • ENRICHIR LE RÉSEAU des femmes cheffes d’entreprises et renforcer leurs compétences et leur visibilité
  • ADOPTER ET VULGARISER le DIGITAL comme outil d’accès aux marchés nationaux et internationaux.
  • CRÉER UNE SYNERGIE ENTRE LES RÉGIONS pour en faire une force de développement économique.

Laisser une commentaires

Navigate